Note : les gains éventuels liés aux annonces google seront reversés intégralement à des organisations de protection de la nature et de lutte contre le réchauffement climatique

lundi 6 octobre 2008

Santé et modes de vie : les entretiens de Millançay

Ce week-end se sont déroulés les 17e Entretiens de Millançay, organisés depuis l'origine par Philippe Desbrosses et son équipe, pionniers de l'agriculture bio. Au menu de cette 17è édition : Santé et modes de vie. Au coeur des débats : le lien entre cancer et notre environnement. J'y étais pour vous. Récit. Attention, attachez vos ceintures, c'est finalement un post un peu déprimant ce soir...

Une épidémie de cancer
Car c'est bien d'une épidémie qu'il s'agit. Le nombre de certains cancers a été multiplié par 2 voire par 3 depuis 20 ans. Et, chose impensable il y a quelques années, nombreux sont les jeunes d'une trentaine d'année atteints...

Aux sources de l'épidémie
Dixit Jean-Marie Pelt : "Le monde a plus changé depuis 60 ans que pendant les 1000 ans qui ont précédé. Les deux changements les plus notables en terme d'environnement sont : la chimie et les ondes électromagnétiques".

Le Dr Belpomme, éminent cancérologue de l'hôpital Pompidou à Paris, et initiateur de l'Appel de Paris (2004), s'est battu pour démontrer l'influence de l' "environnement" dans cette épidémie. Il faut comprendre "environnement" par opposition à "modes de vie". "Modes de vie" se réfère aux facteurs de risques : fumer, boire de l'alcool, la sédentarisation,... que David Servan-Schreiber appelle les "promoteurs". Mais ces facteurs seuls ne peuvent pas provoquer la mutation cellulaire à l'origine des tumeurs. Ces mutations sont provoquées par les substances dites CMR : carcinogènes, mutagènes ou reprotoxiques. Nous sommes là dans le domaine de la toxicologie, et nous parlons des produits chimiques (à l'origine d'environ 1 cancer sur 2) et des ondes (1 sur 10).

80000 molécules chimiques, émoi émoi émoi
La chimie moderne est née au lendemain de la guerre. Depuis, elle a connu une croissance exponentielle, passant de 0 à plus de 80000 molécules chimiques utilisées couramment en un peu plus de 60 ans. Ce sont donc plus de 1000 nouvelles molécules chimiques chaque année. Lorsqu'elles sont réellement testées, les tests évaluent la dose à laquelle la substance devient toxique. Problème : nous sommes tous soumis non pas à une substance unique de façon ponctuelle, mais à des centaines de molécules, et de façon régulière. Or personne ne teste la toxicité de l'exposition répétée et continue à cette "soupe chimique". On sait juste que la majorité d'entre nous y est exposé sans même le savoir : par l'alimentation (notamment les pesticides : veillez à ce que votre député vote la Loi Grenelle 1, notamment la partie qui prévoit une réduction de 50% des pesticides utilisés), mais aussi par les plastiques (par exemple le bisphénol-A), les colles et résines (formaldéhyde), les cosmétiques (voir la polémique récente sur les produits distribués aux nouveaux-nés dans les maternités), les dioxines, les fameux PCB, les particules rejetées par les moteurs diesel, etc... Ainsi, 100% des femmes américaines testées avaient du Teflon dans leur sang. Et on sait que nous avons tous entre 40 et 100 molécules chimiques stockées dans notre corps et nos tissus.

Quant aux ondes, le Dr Belpomme est catégorique : wifi et téléphones portables sont dangereux, archi dangereux. Au programme : fatigue chronique et micro-oedèmes dans le cerveau. Sympa non ?

L'homme (pardon, mais samedi je n'avais pas envie de mettre de H majuscule) est apparemment devenu fou.

Les femmes et les enfants d'abord...
C'est le cri d'alerte poussé par le Dr Belpomme. Ce sont en effet eux les plus sensibles, les plus touchés, les plus urgent à protéger. De très nombreux cancers sont en effet dus à une exposition pendant l'enfance, même s'ils ne se révèlent que 30 ou 40 ans plus tard. En fait cela commence même in utero, à la phase de foetus, lorsque nous sommes les plus fragiles. Et cela jusqu'à l'adolescence. Même le lait de la femme qui allaite son enfant serait contaminé, même si tous les participants recommandent malgré tout l'allaitement...

Les solutions
Premièrement, réduire son exposition aux risques liés à l'environnement (liste non exhaustive) :
- Privilégier l'alimentation bio et la cosmétique bio dès que possible. C'est désormais très facile avec les paniers bio et une offre de plus en plus large dans les grandes surfaces
- Ne pas chauffer les biberons des enfants, et choisir des biberons écologiques sans bisphénol-A par exemple
- Ne pas permettre le téléphone portable aux enfants de moins de 12 ans et les femmes enceintes, et dans tous les cas avec une oreillette, et avec modération
- Limiter son exposition au Wifi : pas dans la chambre, et éteint quand on ne s'en sert pas

Deuxièmement, aider son corps et ses ressources naturelles :
- Choisir les aliments qui aident à lutter contre le cancer, par exemple broccolis, ail, thé vert, curcuma,... (liste complète dans le livre Anticancer de D. Servan-Schreiber ainsi que sur www.guerir.fr)
- Faire de l'exercice régulièrement
- Se renforcer dans sa globalité et sa cohérence : esprit (ses aspirations, sa mission du terre), coeur (ses émotions), corps (ses réalisations, ses actes). Le Dr Servan-Schreiber recommande par exemple 5 minutes de relaxation quotidienne. L'apport des médecines traditionnelles (chinoise, ayurvédique) fait également l'unanimité dans la salle. A propos de la médecine traditionnelle chinoise, le Dr Eraud en rappelle les 4 composantes : acupuncture, plantes, hygiène de vie, massage/exercice (ex/ Tai Chi). Orientées vers la prévention et non vers le soin des maladies comme en occident, prenant en compte la psyché de l'individu et non un aspect purement mécanique du corps, les médecines traditionnelles semblent plus complètes dans une logique d'accompagnement long-terme, cherchant à influer sur le "terrain" propre à chacun. C'est pourquoi selon le Dr Eraud "il n'y a pas de réponse toute faite, chaque cas est spécifique et il faut apporter une réponse individualisée et pertinente à chacun. La médecine est un art, au-delà d'être une science".

Pour aller plus loin
- Le site de David Servan-Schreiber : Guérir
- Le site de l'ARTAC, Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse, du Dr Belpomme, une vraie mine d'informations
- Le Groupe n°3 du Grenelle de l'environnement "Santé et environnement"
- Le MDRGF, Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures
- Le site du film évènement de Jean-Paul Jaud, "Nos enfants nous accuseront", en salle le 5 novembre
- Intelligence Verte
- La toxicité des phtalates enfin démontrée, sur Novéthic
- Le bio pour bébé : Brindille

Et aujourd'hui, l'UICN a dévoilé sa liste rouge 2008 des espèces menacées : 21% des mammifères et 30% des amphibiens... Tout va bien

Sur ce, je vous dis à bientôt
T.

Note sur l'Appel de Paris
Le 7 mai 2004 à l’UNESCO se sont réunis, dans une même volonté, des scientifiques internationaux de renom, des médecins, des représentants d'associations environnementales, lors du colloque «CANCER, ENVIRONNEMENT ET SOCIETE» organisé par l’ARTAC. De cette union entre scientifiques et organisations non gouvernementales est né l’Appel de Paris, déclaration historique sur les dangers sanitaires de la pollution chimique.
L'Appel de Paris déclare :
- Article 1 : Le développement de nombreuses maladies actuelles est consécutif à la dégradation de l'environnement
- Article 2 : La pollution chimique constitue une menace grave pour l'enfant et pour la survie de l'Homme.
- Article 3 : Notre santé, celle de nos enfants et celle des générations futures étant en péril, c'est l'espèce humaine qui est elle-même en danger.
L'Appel de Paris a recueilli l'adhésion et l'appui de personnalités éminentes telles que les deux Prix Nobel de Médecine français, les Prs François Jacob et Jean Dausset, de nombreux membres des Académies des Sciences et de Médecine parmi lesquels les Prs Jean Bernard, Yves Coppens, François Gros, Lucien Israel, Luc Montagnier (Prix Nobel de médecine 2008), des personnalités médiatiques, humanistes comme Nicolas Hulot, Albert Jacquard et Boutros Boutros-Ghali.

2 commentaires:

Eric Grelet a dit…

Bonjour Thomas,

Je découvre votre site grâce aux Entretiens de Millançay.
J'étais moi aussi en Sologne durant ces trois jours. Je réalisais les dessins "en direct" durant es conférences. Un poste d'observation privilégié !
C'est vrai que c'est à la fois déprimant, en constatant que c'est le business et l'appât du gain qui dirigent le monde, et en même temps très enthousiasmant de se rendre compte que des solutions simples existent, et surtout que nous sommes de plus en plus nombreux à partager des valeurs humanistes, de respect du prochain. Et donc de respect de l'environnement, du VIVANT !

Bravo pour le site !
Eric

PS : Nous nous sommes certainement croisés -voire parlés- mais je ne mets pas un visage sur vos écrits !

Thomas a dit…

Bonjour Eric,

Merci pour ton message sympathique. Tu as raison qu'il faut rester positif, et que toute cette belle énergie du week-end dernier, animée par tant de gens qui ont envie de changer le monde, est une raison d'espérer. Mais je ne te cache pas qu'il est difficile d'intégrer tout cela dans sa vie de tous les jours. Par exemple, dur dur d'éteindre le wifi à la maison... Dans ce cas, on se sent quand même fortement tiraillé à l'intérieur, c'est assez inconfortable, et cela explique que beaucoup de gens ne franchissent pas le pas.

Sinon en effet nous nous sommes croisés, comme beaucoup de gens je suis venu te demander comment avoir accès à tes petits dessins drôlissimes. J'ai également posé la question sur le changement à David Servan-Schreiber, à laquelle Thierry Janssen a joliment répondu.

J'en profite pour te demander s'il serait possible d'illustrer le post sur Millançay avec un de tes dessins ? Je me souviens de celui sur le Teflon ("à poêle"), et tu en as sûrement d'autres dont je ne me souviens plus (sur le téléphone portable ?). Dis-moi si c'est envisageable.

A bientôt certainement
Thomas